Nos dernières actualités

Une concurrence pour l'école régulière ?

Publié le 31 août 2021

L'IEF représente-t-elle une concurrence pour les écoles publiques et privées ? Lire la suite

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir...

Publié le 01 août 2021

L'école à la maison véhicule de très nombreuses idées reçues. Comment démêler le vrai du faux ? Lire la suite

Thierry Pardo : Qui a peur de la liberté éducative ?

Publié le 08 février 2020

Le pirate de l’éducation vient en Suisse, et une rencontre est organisée par le Festival de la Terre à Pôle Sud (Lausanne) le mardi 25 février prochain. Lire la suite

Apprendre sans école - quels cadres ?

En bref

Peut-on vraiment apprendre sans école ? Dois-je recréer une classe dans ma maison ? 

On dit souvent : école à la maison”. Alors on peut légitimement imaginer une école reproduite au sein de la maison. Mais l’instruction en famille (IEF)” — à domicile” — à la maison” n’a pas pour vocation de transposer le système scolaire dans votre salon ! Il multiplie au contraire les cadres d’apprentissage.

La salle de classe n’est plus le seul endroit où peut se faire l’apprentissage. La demande et l’offre de services éducatifs sont de plus en plus indépendantes de toute localisation. À mesure que les réseaux à large bande s’étendent à l’ensemble du globe.- Cyntia Luna SCOTT Les Apprentissages de demain — UNESCO 2015

Au quotidien, si les familles utilisent souvent un espace dans leur maison où les enfants se sentent bien pour étudier : une table de séjour, une zone dédiée… cet endroit sert plutôt de base, de point de départ pour développer la suite du parcours d’instruction.

A partir de là, les parents ont à charge d’offrir aux enfant l’accès à d’autres cadres d’apprentissage variés tels qu’un environnement riche, favorisant les liens sociaux, des activités diverses, l’accès à l’extérieur, à la nature, à des livres, à des jeux et à du matériel pédagogique adapté.

En famille

Le foyer

Dans un premier temps, l’instruction en famille constitue parfois pour les parents de jeunes enfants, un continuum des apprentissages premiers, puisque c’est dans leur foyer que les enfants ont déjà acquis une ou plusieurs langues et développé toutes sortes d’aptitudes et de connaissances

Il est donc très naturel de pouvoir poursuivre le flot des apprentissages au-delà de l’âge des quatre ans dans ce cadre déjà connu.

Quant aux enfants qui ont souffert dans un contexte scolaire classique, le cadre familial est un terrain de sécurité connu, celui dans lequel ils ont fait leurs premiers pas. Les parents qui prennent la décision de sortir leurs enfants de l’école, leur proposent donc de retourner en terrain connu, le temps — plus ou moins long — pour retrouver confiance et regagner le plaisir d’apprendre.

Dans les deux cas, les adultes qui en constituent la base sont réellement préoccupés du bien-être des enfants et de leur avenir, puisqu’ils sont en charge de leurs propres enfants. L’enjeu est donc essentiel, et leur motivation constitue un socle très fort. Ils sont prêts à s’investir et à renouveler constamment leurs stratégies d’accompagnement en fonction de ce qu’ils observent, des besoins des enfants et ceux de la famille entière, comme une structure organique qui se réajuste constamment.

La fratrie

La fratrie constitue un second cadre où les enfants d’âges différents apprennent dans un contexte comparatif particulièrement intéressant, et qui présente trois avantages notables :

  • Réduction de l’effet de compétitivité entre les pairs et développement facilité d’un parcours individuel fondé sur les talents personnels.
  • Stimulation naturelle des plus petits qui ont envie de faire certaines choses comme les grands.
  • Consolidation des savoirs chez les plus grands qui les expliquent aux plus petits.

Confrontées à la nécessité de se côtoyer toute la journée, les fratries développent des liens profonds et apprennent à collaborer et à se respecter. La cohésion de la famille devient meilleure et prépare également la fratrie à des relations durables.

Les aînés

Les aînés sont aussi souvent inclus dans le processus d’apprentissage des enfants.

Cette collaboration intergénérationnelle offre une richesse humaine et une socialisation verticale aux enfants, une éducation vers la tolérance, la bienveillance et l’empathie qui sont nécessaires à la construction d’une société plus humaine.

Les aînés apportent aussi une complémentarité en ce qui concerne les savoirs de la vie courante, l’attention et l’affection.

En société

Explorez les Réseaux des parents IEF pour en savoir plus

Les réseaux et plateformes numériques

Le canton de Vaud se distingue aujourd’hui par la richesse des réseaux de contacts via par exemple un Forum IEF Suisse romande créé par et pour les parents. Ces outils permettent ainsi de se tenir au courant d’activités proposées dans la région et de trouver rapidement quelqu’un pour répondre à des questions pédagogiques, organisationnelles, humaines, ou administratives…

Ces réseaux offrent la possibilité à chaque famille de trouver rapidement un adulte susceptible de partager un savoir spécifique avec un enfant qui le souhaite. De plus, les parents qui ont cessé d’exercer leur profession première n’en restent pas moins spécialisés dans leurs domaines. Un parent qui choisit ce mode d’instruction peut aussi être titulaire d’une licence scientifique, être trilingue… et aimer partager ses connaissances auprès des autres familles IHES.

Les formations en ligne sont aussi très prisées pour compléter l’offre et permettent des apprentissages ciblés. 

Les frontières institutionnelles vont s’estomper et la capacité accrue de collaborer à distance transforme probablement les établissements et les méthodes de travail. - Cyntia Luna SCOTT Les Apprentissages de demain — UNESCO 2015

Les rencontres entre familles

Le nombre de familles du canton a atteint aujourd’hui une masse suffisante pour permettre aux parents de travailler assez aisément en petit groupes pour suivre ensemble les apprentissages de leurs enfants. Ces familles sont souvent regroupées par zone géographique et se partagent les tâches en fonction de leurs compétences personnelles.

Par ailleurs, des familles font aussi le choix d’ouvrir leurs maisons une ou plusieurs fois par mois pour permettre des échanges amicaux sans objectifs spécifiquement pédagogiques. Les enfants trouvent dans ces moments l’occasion de jouer avec des camarades et les parents peuvent échanger leurs expériences.

Des associations proposent finalement des rencontres organisées dans différents lieux, voire des ateliers sur des thèmes particuliers, ou même l’accompagnement de projets individuels.

Les centres de rencontres et d’échanges

Certaines associations IEF offrent des lieux d’activités et d’échange spécifiquement conçus pour aider les parents dans leur mission d’éducation. Ce sont des lieux ouverts en journée et en semaine, qui leur permettent de se rencontrer et de travailler, d’étudier individuellement ou en co-working avec des groupes multi-âges, ou encore de jouer avec leurs enfants dans des espaces communs équipés de matériel pédagogique, de livres, de matériel créatif et de jeux éducatifs. Ils constituent de véritables laboratoires de réflexion pédagogiques et sociaux.

Les lieux et activités mis à disposition par les Communes

Les Communes constituent aussi une ressources et une richesse très importante pour les familles. Bibliothèques, ludothèques, médiathèques, musées, centres de jeunes, maisons ouvertes, jardins botaniques, mais aussi activités ponctuelles à thème, sont très prisés des parents qui les utilisent beaucoup. Les enfants sont ainsi insérés dans les activités et bénéficient de la politique culturelle présente sur leur lieu de vie.

Dans le Monde

Explorez les Réseaux des parents IEF pour en savoir plus

La nature

La nature permet aux enfants de donner une réalité aux savoirs encyclopédiques. C’est aussi le lieu pour expérimenter, mettre le corps en mouvement, et sentir le passage des saisons.

Beaucoup de familles plébiscitent cette relation à la nature et l’utilisent même comme terrain de base pour des apprentissages plus formels (cycles biologiques, géométrie, écriture…)

Le contact direct avec la nature permet finalement d’aborder de façon concrète, les enjeux écologiques qui seront fondamentaux dans l’avenir.

Le sport et la culture

Les apprentissages sont finalement complétés par les activités apprises auprès de professionnels extérieurs ou de passionnés qui offrent leur temps et s’investissent parfois autant que les parents dans des activités telles que : le sport, la musique, les arts manuels… Là aussi, les parents peuvent choisir des approches qui conviennent vraiment aux enfants, et se mettre en lien avec des référents choisis. C’est aussi l’occasion pour les enfants de se faire des amis parmi les enfants inscrits dans les écoles publiques ou privées et d’étoffer leurs réseaux de contacts.

En voyage

Les familles qui voyagent ne sont pas forcément des globe-trotters. La démarche peut se cantonner à certaines périodes bien spécifiques de vie où le voyage fait sens pour aller à la rencontre d’autres cultures, développer un projet.

Pour la majorité, les voyages sont l’occasion d’explorer et de découvrir la géographie, l’histoire, la culture et une façon d’accéder à de nouveaux apprentissages spontanés. A travers cette expérience, les enfants affinent leur regard sur eux et sur le monde. Ils rencontrent de nouvelles personnes et des activités nouvelles. 

C’est aussi l’occasion de se confronter à une autre culture riche d’enseignements variés, ainsi qu’à une langue étrangère qui peut être apprise par immersion à des degrés variés en fonction de la durée du séjour. 

Conclusion

L’Instruction hors établissement scolaire (IHES) constitue un projet d’instruction totalement original dans le sens où il s’appuie sur une multitude de lieux d’apprentissages et une interaction étroite avec le monde et la société.

Cette originalité est source d’un profond enrichissement pour les enfants et leur famille, mais demande aussi un investissement parental important, heureusement facilité par la diversité des réseaux.

Forum IEF Suisse Romande

Pour accéder au Forum IEF Suisse Romande et vous mettre en lien avec la communauté des familles instruisant à domicile en Suisse romande.

Réseaux des familles

Explorez les Réseaux des familles IEF pour rencontrer d’autres familles ayant le même mode d’instruction que vous, connaître les lieux et associations IEF qui existent, et découvrir des bonnes adresses près de chez vous.