En bref

Une série d'études portant sur l'impact de la formation des parents sur les enfants dans le cadre du homeschooling aux Etats-Unis. 

Intuitivement, nous pensons tous que le niveau de formation des parents influe sur celui des enfants. Mais qu’en disent les études ? 

Et si les parents moins armés constituaient un profil à part, justement parce qu’ils ont le soucis de conduire leurs enfants plus loin qu’eux-mêmes ? Voilà l’une des nombreuses surprises que le Prof. Dr. Philipp Bubenzer met en lumière à travers une série d’études réunies ici.

Résumé

  • La recherche empirique soutient l’hypothèse que le niveau de formation parental a une influence statistiquement significative sur la performance académique des enfants instruits à domicile — hors établissement scolaire (IHES)/IEF, mais démontre aussi que cette influence est faible en son effet réel (n’expliquant que 2.5 – 10% des différences entre les résultats des enfants).
  • Avoir des parents enseignants certifiés n’a pas d’influence sur les résultats des enfants instruits à domicile.
  • En outre, la recherche empirique démontre que les enfants testés atteignent généralement, dans les contextes décrits, de bons résultats – même avec des parents de formation basse.
  • L’idée qu’il faille exiger un niveau élevé de formation parental ou même une certification pédagogique (instituteur / institutrice) pour assurer la réussite de l’enfant n’est donc pas soutenu par la recherche. Au contraire, quelques chercheurs déduisent que priver des familles avec basse formation parentale de l’instruction à domicile pourrait effectivement réduire les chances de développement de leurs enfants et représenter un frein à l’égalité des chances.
  • Comme pour beaucoup de recherche en sciences sociales, les études sont souvent limitées dans leur échantillonnage. Il serait, bien sûr, souhaitable de pouvoir s’appuyer sur plus d’études randomisées contrôlées.

Auteur Prof. Dr. Philipp Bubenzer

Professeur en innovation à la HEG-FR et senior researcher à l’ETH Zurich, Philipp Bubenzer s’intéresse, entre autres, à l’innovation pédagogique et collabore à ce sujet depuis 2019 par ex. avec Christine Brabant, Université de Montréal. Ensemble ils ont présenté un état des lieux sur le choix des parents dans le canton de VD à l’Université Paris-Seine. Il s’engage actuellement pour soutenir un projet de loi cantonale sur l’IHES. Ses enfants parcourent les deux formes d’instruction (école publique et à domicile). Ce rapport est financé par l’auteur sans appui financier ou attentes de tiers. 

Ce rapport est offert sur demande du DFJC et développé sans mandat formel pendant le temps libre’ de l’auteur. 

Mise à disposition de l’étude