En bref

Le Plan d'études romand (PER) sert de référence pour le département de l'instruction publique qui contrôle la progression des apprentissages des enfants instruits à domicile.

Le Plan d’études romand (PER) s’inscrit dans le contexte de la Constitution fédérale (art. 62, alinéa 4). Il répond à la volonté d’harmonisation de l’école publique en déclinant les objectifs de l’enseignement et en définissant en particulier les attentes fondamentales de chaque fin de cycle.

Le Plan d’études romand (PER) couvre l’ensemble de la scolarité obligatoire en Romandie : 11 années découpées en 3 cycles. Deux cycles primaires : 1234 P et 5678 P. Un cycle secondaire : 9e-10e-11e.

Il est organisé selon 3 entrées : les Matières (ou domaines disciplinaires), la Formation générale et les Capacités transversales.

Les parents le consultent différemment selon leur approche pédagogique. 

  • Certaines famille s’y réfèrent pour avoir une bonne connaissance de ce qui se fait à l’école et situer leur propre projet pédagogique afin de satisfaire aux exigences de la loi.
  • Soit elles le consultent périodiquement et s’attachent à observer rétrospectivement les progrès des enfants en regard des objectifs en fin de cycles.
  • D’autres familles construisent leur projet sur la base du PER annuel.

1. Les 5 matières (ou domaines disciplinaires)

Les 5 domaines disciplinaires recouvrent l’ensemble des disciplines scolaires enseignées à l’école publique.

Dans le cas de l’instruction à domicile, les domaines abordés font l’objets de contrôles tels que définis dans la loi. Ces contrôles sont effectués annuellement à domicile, et en plus durant les Epreuves cantonales de référence. (ECR).

Langues

Le Français comme langue de scolarisation (L1), l’Allemand (L 2) et l’Anglais (L 3) comme langues étrangères. Ce domaine vise à développer les compétences de compréhension et d’expression orales et écrites, ainsi qu’une approche réflexive du fonctionnement de la langue intégrant une comparaison des langues entre elles ; il contribue à construire des références culturelles liées à la langue et au texte ; enfin, d’apprendre et développer l’usage de l’écriture.

L’italien — langue nationale — disposant d’un statut facultatif ou optionnel selon les cantons, n’est pas décliné en termes d’Objectifs d’apprentissage dans le PER. Il appartient toutefois aux cantons concernés de proposer un plan d’études conforme aux choix descriptifs du PER et correspondant au statut spécifique de l’enseignement de l’italien dans chacun d’eux. 

Mathématiques &

Sciences de la nature

Pour acquérir des méthodes de pensée et d’action tout autant qu’un ensemble de notions et d’outils permettant de modéliser des situations et de résoudre divers problèmes. Si leur approche diffère, les Mathématiques et les Sciences de la nature abordent néanmoins des procédures et des notions propres à certains aspects de la réalité. Leurs démarches se complètent et s’enrichissent réciproquement.
Sciences humaines et socialesIl comprend l’Histoire, la Géographie et la Citoyenneté et vise l’acquisition de connaissances, de compétences et de méthodes propres aux Sciences humaines. Les approches et démarches abordent les relations de l’Homme avec l’espace, le temps et la société ; elles visent la compréhension des réalités sociales dans leurs dimensions spatiales et temporelles.
ArtsIl comprend les Activités créatrices et manuelles, les Arts visuels et la Musique. Il permet d’explorer les langages visuels, plastiques et sonores en développant les capacités créatrices tant manuelles que visuelles ainsi que les bases en musique. Il contribue à l’acquisition de techniques variées qui développent des modes d’expression, de perception et d’interprétation personnels.
Corps et mouvementIl associe l’Éducation physique (comprenant l’expression corporelle) et l’Éducation nutritionnelle. Il développe les capacités physiques par le mouvement et par les pratiques sportives ainsi que les connaissances théoriques et pratiques relatives à l’alimentation. Il intègre ainsi la prévention des risques et la préservation de la santé.

2. la Formation générale

Dans l’école publique, la Formation générale clarifie les apports qui ne relèvent pas uniquement des disciplines scolaires et qui font partie du projet de formation de l’élève. Notamment, elle rend visibles des apports éducatifs et met en évidence, entre autres, l’importance d’initier les élèves, futurs citoyens, à la complexité du monde, à la recherche et au traitement d’informations variées et plurielles, à la construction d’argumentations et au débat.

Dans l’instruction à domicile, la Formation générale peut constituer le terreau initial autour duquel se construit le projet pédagogique des parents, tout en ayant conscience que les notions fondamentales qui ne seraient pas abordées spontanément par l’enfant, devraient être intégrées à l’issue de la scolarité.

MITIC (Médias, Images, Technologies de l’Information et de la Communication)Apprentissage des outils informatiques et multimédias, comme outils permettant de développer et élargir les pratiques d’apprentissage en général et comme développement de l’esprit et de l’indépendance critique face aux médias et aux développements technologiques.
Santé et bien-êtreSanté et prévention
Choix et projets personnelsAutonomisation des enfants dans la gestion et réalisation d’un projet. Orientation scolaire et professionnelle et insertion dans la société facilitées.
Vivre ensemble et exercice de la démocratieEn cohérence avec l’Éducation à la citoyenneté, cette thématique permet de s’impliquer de manière citoyenne dans l’école, notamment à travers des structures participatives
Interdépendances (sociales, économiques, environnementales)Mise en relation des connaissances disciplinaires (matières) pour mieux comprendre les interdépendances du monde

3. les Capacités transversales

Dans l’école publique, les Capacités transversales ne sont pas enseignées pour elles-mêmes ; elles sont mobilisées au travers de nombreuses situations contextualisées leur permettant de se développer et d’étendre progressivement leur champ d’application.

Dans l’instruction à domicile, les Capacités transversales peuvent constituer le terreau initial autour duquel se construit le projet pédagogique des parents, tout en ayant conscience que les notions fondamentales qui ne seraient pas abordées spontanément par l’enfant, devraient être intégrées à l’issue de la scolarité.

CollaborationLa capacité à collaborer est axée sur le développement de l’esprit coopératif et sur la construction d’habiletés nécessaires pour réaliser des travaux en équipe et mener des projets collectifs
CommunicationMobilisation des informations et des ressources permettant de s’exprimer à l’aide de divers types de langages, en tenant compte du contexte.
Stratégies d’apprentissageDévelopper des stratégies vise à développer la capacité d’analyser, de gérer et d’améliorer ses démarches d’apprentissage ainsi que des projets en se donnant des méthodes de travail efficaces.
Pensée créatriceDévelopper une pensée créatrice en favorisant l’inventivité, la fantaisie, l’imagination et la flexibilité dans la manière d’aborder toute situation.
Démarche réflexiveApprendre à prendre du recul sur les faits et les informations, tout autant que sur ses propres actions ; afin d’aider le développement du sens critique.