Nos dernières actualités

Une nouvelle plateforme web pour IEL Vaud

Publié le 04 juillet 2021

Pour entamer la rentrée 2021, le comité IEL Vaud est heureux de vous annoncer la naissance du son nouveau site Internet dédié à l’IEF vaudois. Un premier pas … Lire la suite

Camp Artistique 20-27 septembre Froideville

Publié le 30 juin 2021

Réduction de 50.- pour les membres IEL Vaud pour ce camp organisé par Camp Libellule. Lire la suite

Création d'un groupe de travail "Rédactionnel"

Publié le 10 juin 2021

Comme discuté pendant l'assemblée générale de janvier 2021, l'association souhaite publier plus de contenus pour aider les familles et pour valoriser la … Lire la suite

Une pensée pour nos voisins

Publié le 16 mars 2021

Nos voisins français ont été bouleversés dernièrement par le discours d'Emmanuel Macron annonçant sa volonté d'interdire l'enseignement à domicile dès 2021. Lire la suite

Newsletter aux membres novembre 2020

Publié le 27 novembre 2020

Nos membres reçoivent une lettre de nouvelles mensuelles. Lire la suite

En bref

L'Association cantonale IEL Vaud est née en novembre 2015 en même temps que trois autres associations romandes : IEL Neuchâtel, IEL Fribourg et IEL Genève. Elle s'est constituée, afin de réunir les familles alors très disséminées, les soutenir dans leurs projets et défendre un mode d'instruction novateur.

Les débuts

Le homeschooling apparaît vers les années 1950 – 1960 dans les pays industrialisés. Dans le canton de Vaud, quelques familles essentiellement expatriées et anglophones sont les premières à former en 2010 un petit réseau de parents qui se connaissent. Les quelques autres familles francophones restent quant à elles très isolées et les contacts inter-cantonaux sont rares.

En 2013 et 2014, deux fêtes lancées sur la base d’une petite liste d’adresses vont faire la différence. Les familles romandes commencent à faire connaissance et un contact s’établit avec l’Association suisse BzH (Bildung zu Hause), aujourd’hui connue en Romandie sous le nom d’IEL Suisse. Une liste de discussion (EalM — Ecole à la Maison) est créée et une page Facebook indépendante, toujours en première ligne aujourd’hui, fait son apparition. Les idées fusent.

Début de 2015, un comité se met en place pour réfléchir à un concept d’associations cantonales, avec des représentants pour VD, NE, FR, GE, JU. Le but est à la fois d’être au plus près des familles dans leurs cantons respectifs (chaque canton étant souverain en matière d’instruction), et aussi de créer des liens entre les familles à travers la Romandie.

Premières inquiétudes

Courant 2015, des rumeurs de durcissement du cadre légal émergent dans le canton de Vaud, alors que le homeschooling est une pratique présente et légale sur tous les continents (Prof. Christine Brabant), et que le recours à ce mode d’instruction est qualifié par les chercheurs de véritable mouvement social.

Le grand public, les médias et les politiques ignorent encore tout de cette forme d’instruction. Quelles sont les réelles motivations des familles ? Comment cela fonctionne-t-il ? Dans quels cadres évoluent les enfants ? Comment sont-ils socialisés ? Quel avenir pour eux ? Est-ce que l’instruction à domicile va remplacer l’école ?

La création d’associations cantonales devient essentielle, car les familles s’inquiètent de voir leurs démarches pédagogiques et éducatives se rigidifier sous le coup des préjugés.

Le 28 octobre 2015, les rumeurs se confirment. Le Conseil d’Etat répondant à l’interpellation du député Martial de Montmollin s’engage à réviser la loi sur l’enseignement privé (loi qui régit aussi l’Instruction à domicile). Bien que l’intervention du député concernait alors une problématique observée dans une école privée, l’Instruction à Domicile semble potentiellement touchée. 

En novembre 2015, quatre associations cantonales (VD, NE, FR, GE) se créent en même temps et vivent conjointement leurs Assemblées Générales Constitutives au centre FEEL, lui aussi nouvellement créé. Les associations écrivent alors une lettre à la commission de révision de la loi, afin d’être tenues au courant et entendues comme expertes de terrain. Quelques mois plus tard, les associations VD, NE, GE rejoignent IEL Suisse (BzH).

Vers plus de connaissance

En été 2016, le constat est cependant clair. Le homeschooling reste encore sujet à de nombreux préjugés. Les articles de presse se font l’écho d’idées reçues très éloignées de la réalité des familles. Sans davantage de connaissances du mouvement pédagogique et social, la modification du cadre légal passera à côté des intérêts principaux des enfants et des familles. 

Au Québec, la chercheuse Christine Brabant (qui a encadré les recherches associées à la nouvelle loi sur l’IEF dans son pays), fait figure de pionnière. Pour elle, il est essentiel de faire évoluer la connaissance afin d’harmoniser le cadre légal à la réalité de la pratique des familles. IEL-VD établit un premier contact avec la chercheuse en 2016.

Au début 2017, suite à une première rencontre avec M. Serge Martin (directeur général adjoint de la DGEO, responsable de la Direction pédagogique), l’association adresse au département une proposition officielle pour une mise en place d’une table ronde (inspirée de l’expérience québécoise). Cette proposition vise à établir un dialogue de qualité avec les autorités et porter la voix des familles.

Le Collectif IHES

En automne 2017, en collaboration avec IEL-VD, le Collectif IHES voit le jour dans le but de développer la connaissance du terrain vaudois et répondre aux interrogations concernant le homeschooling vaudois (motivation des familles, cadres d’instruction, socialisation, avenir des enfants). Il est constitué d’un large panel de membres, issus de milieux très variés, afin de représenter au mieux toutes les tendances visibles dans le canton de Vaud.

Rencontre avec Mme Cesla Amarelle (cheffe DFJC)

En mai 2018, le Collectif rencontre Mme Cesla Amarelle (cheffe du département de la formation, de la jeunesse et de la culture) pour une première prise de contact et lui remet en juillet le dossier Panorama de l’Instruction Hors Etablissement scolaire (IHES) dans le canton de Vaud — Axes de réflexion pour un encadrement raisonné de l’IHES vaudois (260 pages). Le dossier réunit de très nombreux témoignages de familles qui relatent leur expérience et les raisons de leur choix, ainsi que le détail des structures vaudoises et des approches menées par les familles. 

Les sujets principaux du dossier remis à Cesla Amarelle sont tous accessibles sur ce site via les articles thématiques. Le résumé et la table des matières est disponibles via l’article Panorama.

Rencontre avec M. Serge Martin (dir. général adjoint DGEO)

En août 2018, le Collectif IHES rencontre M. Serge Martin (directeur général adjoint de la DGEO, responsable de la Direction pédagogique) et Mme Véronique Weimer (responsable Scolarisation et pédagogie différenciée — SCODIF — unité de la Direction pédagogique) avec le souhait toujours en tête de créer une table ronde à l’instar du Québec, permettant de régler progressivement les tensions et problématiques inhérentes à une pratique pédagogique nouvelle, dont le cadre parfois déroute.

Proposition de loi idéale

En janvier 2019, l’association Les Travailleurs de la Pensée apporte sa pierre à l’édifice. Elle met en place une série de trois enquêtes en Romandie portant sur les familles IEF — actuelles et à venir — et leurs souhaits, s’inscrivant ainsi dans le projet de recherches mené par Christine Brabant en Francophonie. Elle organise dans la foulée une rencontre entre Christine Brabant et les autorités en charge de la réflexion autour du nouveau projet de loi. Les Travailleurs de la Pensée travaillent ensuite à une recherche de solutions en s’appuyant sur un groupe réflexif. Les résultats préliminaires seront gracieusement remis au Collectif IHES pour étude.

En juillet 2019, la somme des informations recueillies auprès des familles vaudoises par le biais des témoignages présents dans le dossier Panorama de l’IHES dans le canton de Vaud, les enquêtes et le groupe réflexif de l’Association des Travailleurs de la Pensée, permet au Collectif IHES d’élaborer une Proposition de loi idéale” qui sera remise aux autorités pour nourrir leurs réflexions.

Cette proposition est fondée sur le maintien d’un régime déclaratif. Le resserrement souhaité par le DFJC a été pris en compte. Il se situe au niveau de la qualité du projet pédagogique des parents qui est évalué sur la base de ses résultats à l’issue de la première année.

Rencontres régulières entre le Collectif IHES et la DGEO

La même année, des rencontres régulières entre le Collectif IHES et la DGEO se mettent en place, inspirées par l’expérience québécoise. Ces rencontres permettent d’aborder un à un les points de tensions entre les familles et les services de contrôle et d’améliorer la fluidité des échanges. Ces rencontres serviront aussi à nourrir la proposition de loi idéale.

Le Collectif IHES rejoint IEL-VD

Après deux ans de vie indépendante, le Collectif IHES prend la décision de rejoindre l’association IEL-VD, et en constitue désormais le groupe chargé des relations avec les autorités dans le cadre de la révision de la loi. 

En savoir plus sur Loi — règlement : le Collectif IHES.

Pour les familles

A partir de 2018, sous l’impulsion du Collectif IHES, l’Association s’est largement investie dans les démarches axées autour du projet de loi. 

Cependant, IEL-VD reste avant tout une association de soutien pour les familles. Dès les premières années, elle a eu à coeur de proposer plusieurs rencontres annuelles avec les parents et les enfants lors de piques-niques, afin de mettre les familles en lien les unes avec les autres. Elle s’est tenue à disposition pour répondre aux questions des parents, les informer des possibilités offertes sur le canton : ressources, conseils etc… Elle a été présente aux différentes éditions du Festival de la Terre et répond aussi volontiers aux interrogations des journalistes et des politiques.

En 2018, à l’initiative de ses membres, l’association créé une plateforme numérique : le Forum IEF Suisse Romande qui s’adresse à l’ensemble des parents romands pratiquant l’instruction à domicile ou déjà lancés dans le processus, qu’ils soient membres ou non d’IEL-VD. Cette plateforme offre un réseau d’échanges performant permettant de mettre en lumière la diversité des ressources pédagogiques ou humaines présentes en Romandie. Elle est gérée par quelques membres de l’association dans un esprit de solidarité et fonctionne sur un système de parrainage. L’objectif est d’éviter l’esseulement des familles, et d’offrir un espace d’accueil avec de vrais visages.

Aujourd’hui, les offres de l’Association se sont largement étoffées et sont en constant développement. Quelques exemples : le service de conciliation, le GEBS etc… Les offres sont répertoriées dans Qui sommes nous ?